ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Lorraine

Économies d'énergie

Action régionale

La conférence de Kyoto sur le changement climatique a fixé un objectif de limitation des émissions de gaz à effet de serre pour la France à l'horizon 2010 qui équivaut pratiquement à une réduction de 15 % par rapport à la situation présente. Dans ce contexte, les politiques d'utilisation rationnelle de l'énergie répondent à des impératifs particulièrement actuels.

L'action de l'ADEME dans ce domaine est triple :

  • fournir en amont, un soutien à des programmes de recherche et développement visant à mettre au point des techniques et des procédés moins consommateurs d'énergie ;
  • accompagner les industriels dans la définition des programmes d'investissements, basée principalement sur des aides à la décision ;
  • apporter en aval, une assistance technique et financière au montage d'opérations exemplaires ou de démonstration.

En complément de ces trois grands axes de travail, des actions de sensibilisation, de formation ou d'information sont également mises en œuvre.

Conseil et accompagnement des entreprises

Afin de guider les entreprises dans leur Transition Energétique, la Région Grand Est propose un service gratuit et indépendant de conseil et d’accompagnement de proximité : le Référent Energie. Ce service s'inscrit dans les actions prioritaires de REEL (Réseau Environnement Entreprises Lorraines).

Pour en savoir plus, télécharger le flyer. (PDF - 1.6Mo)

Devenir référent énergie en industrie - DEREFEI

La mise en place d'une stratégie d'efficacité énergétique au sein d’une entreprise est un véritable levier pour gagner en compétitivité. Le succès d'une telle stratégie nécessite qu'une personne soit nommée « référent énergie ».

Pour accompagner ces référents énergie en industrie dans leur prise de fonction, l'ADEME met à disposition le parcours de formation "Devenir référent énergie en industrie". Cette formation de 3 jours doit permettre au référent énergie d'identifier les clés pour implémenter ou renforcer une gestion efficace de l'énergie dans son entreprise.

Cette formation a été testée en Lorraine en 2015 et 2016.

13 stagiaires y ont participé.

Retrouverez leurs témoignages dans le plaquette retours d'expérience DEREFEI. (PDF - 2.8Mo)

Vous pouvez trouver le programme complet de la formation DEREFEI sur le site des formations de l'ADEME.

Si vous êtes intéressés pour suivre une formation DEREFEI, les prochaines sessions proposées par OPTINERGIE sur le Grand Est auront lieu les :

  • 20, 21 et 22 septembre 2017 à Colmar (68)
  • 8, 9 et 10 novembre 2017 à Colmar (68)
  • 6, 7 et 8 décembre à Châlons-en-Champagne (51)

Coût : 1 200 € HT les 3 jours.

Pour en savoir plus, téléchargez la plaquette. (PDF - 559.1Ko)

Ou rendez-vous sur le site internet d'OPTINERGIE.

GUIDE - Entreprises : optimisez vos consommations énergétiques

Pour l'entreprise, la "chasse aux pertes d'énergie" n'est pas toujours synonyme d'investissements lourds et de mise en œuvre de technologies complexes ou mal maîtrisées. Au contraire !

L’ADEME a réalisé un guide pratique en 2003 pour aider le responsable énergie dans sa réflexion. Ce document prend la forme de questions réponses autour de 11 thèmes : gestion de l’énergie, chaufferies et chaudières, vapeur, air comprimé, froid, chauffage, ventilation, climatisation, éclairage, équipements électriques, bâtiments, transports, procédés de production.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la médiathèque du site national de l'ADEME.

Système de management de l'énergie

En route vers la perfomance énergétique !

Aide à la mise en place d’un système de management de l’énergie selon la norme NF EN ISO 50001.

Intégrer l'opération collective lorraine : l'Association des Industries Agro-alimentaires Lorraines (AIAL) recrute 5 entreprises de l'agro-alimentaires.

Opération en collaboration avec l'AFNOR et avec le soutien financier de l'ADEME et La Région Lorraine

Télécharger la plaquette de l'opération (PDF - 506.4Ko) qui contient également la lettre de candidature à compléter et retourner.

Études énergie

L’ADEME peut aider les entreprises industrielles à faire réaliser :

  • un diagnostic énergie : diagnostic énergie complet (PDF - 319.7Ko),
    diagnostic process par exemple : four,
    diagnostics thématiques exemple : vapeur, air comprimé, froid, chauffage bâtiments.

Air comprimé

Consulter la plaquette Air comprimé (PDF - 624.6Ko)

Enjeux du diagnostic Air Comprimé

L'Air Comprimé est un fluide industriel largement utilisé en entreprise. Cependant, c'est sans doute un des fluides énergétiques les plus chers…

Pouvant représenter jusqu'à 40 % de l'électricité consommée par une entreprise, l'Air Comprimé est un fluide aux enjeux multiples. Une mauvaise gestion peut non seulement engendrer un surcoût important, mais également une faible disponibilité et une fiabilité réduite avec des conséquences néfastes sur la production.

S'appuyant sur un réseau de prestataires spécialisés, l'ADEME aide les entreprises dans leurs problématiques Air Comprimé en leur proposant un diagnostic complet de leur installation à savoir une expertise technique, énergétique et financière de leur production, distribution, utilisation et traitement d'Air Comprimé.

Retour sur une expérience passée mais toujours d’actualité…
En 5 ans (de 1997 à 2001), l'ADEME Lorraine a contribué à la réalisation de 30 diagnostics Air Comprimé sur l'ensemble de la région. Ces entreprises, de tailles et d'activités très variables, ont toutes bénéficié d'une aide financière et d'un accompagnement de la part de l'ADEME.

Aujourd'hui, ces entreprises économisent 20 à 30 % sur leurs consommations électriques Air Comprimé, soit 2 à 12 % en moins sur leur facture électrique totale, sans compter les gains indirects produits par la diminution des coûts de maintenance. De plus, leur productivité est accrue, leur qualité d'air en est améliorée ainsi que leurs conditions de travail (bruit, sécurité).

On estime à 100 millions de kWh électriques (besoins annuels en électricité d'une ville de 15 000 habitants), l'électricité liée à l'Air Comprimé économisée entre 1997 et 2001 par ces 30 entreprises lorraines diagnostiquées, dont 50 % des gains obtenus par une seule entreprise régionale de forte activité.

Pour que demain votre entreprise ne vive plus son Air Comprimé comme une contrainte mais plutôt comme une opportunité de développement, l'ADEME vous informe et peut vous apporter des solutions.

Exemples d'optimisation en entreprises suite au diagnostic

Voici 5 exemples d'entreprises ayant optimisé leur Air Comprimé suite à la réalisation d'un diagnostic Air Comprimé de leur installation. Ces témoignages d'entreprises ne sont pas des cas isolés, bien au contraire. Ils présentent les différentes problématiques Air Comprimé qu'ont rencontrées ces entreprises ainsi que les possibilités de gains financiers, énergétiques et environnementaux que leur ont prescrits les diagnostics Air.

Le saviez-vous ?

  • Un trou de 1 mm de diamètre sous 7 bars occasionne une perte de 5 m3/h d'Air Comprimé soit une dépense annuelle moyenne de 300 Euros HT ( à 0,061 Euros du kWh).
  • 1 entreprise diagnostiquée sur 2 comportait un taux de fuite supérieur à 40 % de sa consommation en Air Comprimé et, bien souvent, sans le savoir.
  • 1 bar supplémentaire à fournir par les compresseurs représente 6 à 7 % de consommation supplémentaire.
  • Le prix d'1 Nm3 d'Air Comprimé, pour une utilisation à 7 bars, peut varier, compte tenu des déperditions, de 0,7 centimes d'Euros HT (130 Wh/Nm3) à 6 centimes d'Euros HT (1 000 Wh/Nm3).
  • Il faut privilégier l'acquisition d'un compresseur performant. En effet, sur 5 ans d'utilisation, 75 % de son coût global est relatif à sa consommation d'énergie (maintenance 12 %, investissement 13 %).
  • Un compresseur fonctionnant à vide consomme de 25 à 40 % de sa puissance nominale d'où l'intérêt de limiter les fonctionnements à vide et à faible charge des compresseurs.
  • Lorsque la température d'aspiration diminue de 5°C, la consommation électrique du compresseur diminue de 1,7 %. Plus la température d'aspiration est basse, meilleur est le rendement du compresseur.
  • Dans 60 % des cas rencontrés, le compresseur n'est pas à l'origine du manque de débit ou de pression. La distribution et l'utilisation ont aussi une grande part de responsabilité dans les performances de l'Air Comprimé.
  • Toutes les entreprises diagnostiquées qui n'avaient pas de sécheur avaient des problèmes de qualité d'air dus à la forte présence de condensats dans leur installation.
  • Une grande partie de l'énergie consommée par le compresseur est récupérable sous forme de chaleur.

Suivi des diagnostics Air Comprimé réalisés en Lorraine entre 1997 et 2001

Ce rapport (PDF - 10.3Mo) présente l'ensemble des résultats d'un bilan régional mené en 2002 sur les diagnostics Air Comprimé réalisés en Lorraine entre 1997 et 2001.

Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à vous rapprocher de Christine DORST, chargée de mission « Énergie Industrie ».

Certificat d’économie d’énergie (CEE)

Le mécanisme des Certificats d’économies d’énergie (CEE) est un levier financier potentiel au service des projets de maîtrise de l’énergie de l’entreprise. En effet par ce dispositif, les fournisseurs d’énergie obligés doivent promouvoir les investissements économes en énergie, et sont ainsi susceptibles de soutenir financièrement les maîtres d’ouvrage.

Trois voies s’offrent aux obligés :

  • Ils peuvent inciter les clients consommateurs à investir dans des équipements économes en énergie, actions qu’ils doivent faire certifier auprès de l’autorité publique (les DREAL via les préfectures) ;
  • Les obligés peuvent aussi faire appel au marché et y acheter des CEE ;
  • Les obligés peuvent investir financièrement dans des projets et recevoir en contrepartie des CEE.

Le dispositif CEE est un outil destiné à déclencher de nouveaux investissements en matière de maîtrise de l’énergie. Ils sont à considérer comme un levier financier supplémentaire, au service d’un projet d’économie d’énergie, au même titre que les subventions ou les avantages fiscaux (crédit d’impôt …).

Pour faciliter la réalisation d’actions par les acteurs du dispositif, un « catalogue » officiel d’actions élémentaires ou fiches d’opérations standardisées a été élaboré.

Fiches d’opérations standards du secteur industriel

La Table Ronde Nationale sur l’Efficacité Énergétique

Lancée en juin 2011, cette table ronde avait pour objectif d’approfondir les mesures du Grenelle de l’environnement et d’explorer de nouveaux gisements d’économies d’énergie. Elle doit permettre d’atteindre voire dépasser un objectif de 20 % d’amélioration de l’efficacité énergétique en 2020.

Parmi les 3 groupes de travail, l’un d’entre eux était consacré aux entreprises intitulé «Comment gagner en compétitivité».

En décembre 2011 , la table ronde nationale sur l’efficacité énergétique vient de rendre ses conclusions et de présenter son programme d’actions avec des premières mesures opérationnelles dès début 2012.

Voici 2 mesures proposées pour 2012 extraites de la synthèse :

  • Pour les PME inférieures à 50 salariés une aide à la réalisation de travaux d’économie d’énergie. Le prêt bonifié à 2 % sera géré et distribué par OSEO. Les dossiers pourront être déposés à partir de février 2012.
  • Incitation à la mise en œuvre de l’ISO 50 001 relative aux management de l’énergie, en bonifiant les certificats d’économie d’énergie. 

Gaz à effet de Serre (GES)

En matière d'énergie, il ne s'agit pas uniquement de «consommer moins», mais également de «consommer mieux».
Une entreprise peut, en effet, être fortement dépendante des énergies fossiles (carburants ou combustibles issus du charbon, du pétrole ou du gaz naturel) et être ainsi vulnérable en cas de raréfaction ou d'augmentation du prix de ces énergies.
Pour le savoir, une entreprise peut utiliser le diagnostic gaz à effet de serre.

D’ici au 31 décembre 2012, seront dans l’obligation de réaliser un premier bilan Gaz à effet de serre (GES) (article 75 de la Loi ENE du 12.07.2010) :

  • les entreprises de plus de 500 salariés,
  • les collectivités territoriales de plus 50 000 habitants.
  • les établissements publics de plus de 250 agents.

Ce bilan sera rendu public et mis à jour tous les 3 ans.

Pour les entreprises industrielles l’ADEME Lorraine propose de les aider financièrement mais seulement :

  • dans le cadre d’une opération groupée ou collective ;
  • Si le bilan va au-delà de la réglementation : à savoir obligation de prise en compte du SCOPE 3 (émissions globales) ;
  • S’il est prévu un accompagnement à la mise en place du plan d’actions.